Nous utilisons des cookies pour identifier vos attentes et améliorer le site. - Politique des cookies

L'assurance réellement adaptée
à votre entreprise
en Ile de France

Audit financier de votre situation.
Assurance responsabilité civile d'entreprise.

Vous êtes dirigeant d'entreprise ?

Depuis 25 ans, je réponds aux questions de mes clients, les chefs d’entreprise :
Ai-je le bon statut juridique (SARL, SAS...)?
Comment optimiser mes revenus ? Dividendes ou rémunérations ?
Comment protéger ma famille ?
Quelle sera ma retraite ? Comment la constituer ?
Voilà les questions que vous pouvez vous poser et auxquelles j’ai les réponses.

Etre recontacté

Une question urgente ?

Vous vous posez des questions sur votre situation et vous ne savez pas quelle solution y apporter ? Besoin d'un audit financier de votre entreprise ? Notre expert de l'assurance d'entreprise vous conseille dans le meilleur choix d'assurance adapté à votre situation, en faisant des économies.

Audit fiscal et social


L’audit de protection sociale est le corps principal de notre intervention.

Ses objectifs :

  • - Expliquer le fonctionnement général de votre protection sociale
  • - Mettre en évidence ses qualités et ses défauts
  • - Balayer l’ensemble des thèmes de votre couverture

C’est lui qui permettra de mettre en évidence le fonctionnement général de votre protection sociale, ses qualités et ses défauts, en balayant l’ensemble des thèmes de votre couverture.

Le courtier se préoccupe ainsi de la prévoyance de votre personne et de votre entreprise, pour assurer sa bonne pérennité ou pour se protéger en cas de sinistre. La prévoyance va aussi au-delà du simple cadre de l'entreprise et touche votre cercle privé qui se doit d'être protégé.

Les garanties immédiates : anticiper les conséquences d’une maladie, d’un accident sur votre revenu est le rôle de la prévoyance, en cas d’arrêt temporaire de travail ou d’invalidité, mais aussi de décès.

  1. A partir de la baisse, voire l’absence de revenu deviennent-elles préjudiciables à votre vie et à celle de ceux qui vous sont proches ?
  2. Comment faire face à vos engagements financiers, personnels dans ces conditions ?
  3. A partir de combien de jours d’arrêt devez-vous être aidé ? 1, 8,15, 30 ou 90 jours ?
  4. Comment évaluer le rapport prestations/coût ?
  5. Quelle fiscalité prévoir pour ce type de prestations ? Fiscalité à l’entrée ou à la sortie ? L’avantage fiscal est-il toujours utile voire souhaitable ?
  6. Quels sont les critères de l’invalidité fonctionnelle, professionnelle ? Qui décide ? Comment ça marche et qui couvre quoi ? A partir de quel taux, 16%, 33% ?
  7. En cas de décès, comment couvrir au mieux ceux qui vous sont chers ? Avec quels outils, à quel moment et pour combien ? Y a-t-il des doublons d’assurances ?
  8. Avec des enfants de plusieurs lits, comment couvrir au mieux mon conjoint ?
  9. Comment couvrir votre entreprise ? Assurer sa pérennité ? Protéger vos salariés ? Rassurer vos créanciers ? Aider vos associés ?
  10. Faut-il prévoir un capital décès, une rente d’éducation, une rente de conjoint ? A quel niveau, pourquoi plus l’un que l’autre ?
  11. Comment prévoir la transmission de votre entreprise ?

Les garanties différées : Au terme de votre activité, beaucoup de questions se poseront. Mieux vaut y répondre bien en amont.

  1. Comment calculer ses droits ?
  2. La reconstitution de carrière, à quelle âge, pourquoi faire ?
  3. La réversion pour le conjoint, comment ça marche ?
  4. En cas de divorce, qui est bénéficiaire de la réversion ? Le remariage est-il un obstacle ?
  5. Comment maintenir son niveau de vie ? Combien faut-il prévoir ?
  6. Comment garder sa mutuelle santé ?
  7. A quelle date partir au mieux de vos intérêts ? A quel âge ?
  8. Comment optimiser vos régimes obligatoires ?
  9. Comment les compléter ?
  10. Le cumul emploi retraite, comment ça marche ? Quels sont les avantages et les contraintes ?
  11. Le capital de fin de carrière est destiné à vos salariés, le chef d’entreprise peut-il en bénéficier ? Sous quelles conditions ?

L’optimisation fiscale de votre entreprise : Quelle se fasse à travers l’entreprise ou à titre personnelle l’optimisation fiscale est un levier indéniable pour augmenter le reste net après impôts.

  1. Calculer mon impôt en amont pour optimiser, comment faire ?
  2. Quelles sont les solutions en entreprise ?
  3. Quelles sont les solutions à titre personnel ?
  4. Certaines solutions sont collégiales d’autres individuelles, comment arbitrer ?
  5. Peut-on cumuler plusieurs solutions ? Quelles sont les limites ?

Voilà quelques uns des thèmes abordés dans l’audit de protection sociale. La liste n’est pas exhaustive et chacun pourra l’enrichir de ses questions auxquelles nous apporterons une réponse.

Optimisation de la rémunération : La question que se posent les chefs d’entreprise en présence d’un résultat :

  1. Doit-on distribuer du dividende ou augmenter la rémunération ?
  2. Comment déterminer la rémunération idéale à prévoir en présence de dividendes ?
  3. Comment calculer l’impact fiscal de chaque option ?
  4. Comment déterminer le coût social optimum ?
  5. Comment encadrer les charges de l’entreprise ?
  6. Quel impact sur la protection sociale immédiate et différée ?

L’étude d’optimisation de la rémunération vous permettra de savoir, chaque année et avec l’appui de votre expert comptable, comment augmenter au mieux de vos intérêts le reste net après impôts.

Le choix du statut de votre entreprise: Le chef d’entreprise a le choix entre différents statuts. Ce choix n’est pas définitif et peut être modifié dans l’objectif d’améliorer la situation de l’entreprise et celle de son dirigeant.

  1. Quel est le meilleur statut ? Auto-entrepreneur, EIRL, EURL, SARL, SAS ou SA ?
  2. Quels sont les critères à retenir pour former son choix ? Comment déterminer les avantages et inconvénients
  3. Comment calculer le coût financier de chaque solution ?
  4. Quel est le poids de la rémunération, des dividendes ?
  5. Comment mettre en évidence les contraintes et opportunités en matière de régimes obligatoires, protection sociale, avantages différés…

Autant de questions auxquelles l’étude sur le choix du statut vous permettra, en appui des conseils de votre avocat, de répondre.

La protection de l’entreprise et de son dirigeant : L’entreprise est souvent attaquée. Chaque jour, 1000 séances de prud’hommes ont lieu en France.

  1. Comment calculer ses droits ?
  2. La reconstitution de carrière, à quelle âge, pourquoi faire ?
  3. La réversion pour le conjoint, comment ça marche ?
  4. En cas de divorce, qui est bénéficiaire de la réversion ? Le remariage est-il un obstacle ?
  5. Comment maintenir votre niveau de vie ? Combien faut-il prévoir ?
  6. Comment garder sa mutuelle santé ?
  7. A quelle date partir au mieux de vos intérêts ? A quel âge ?
  8. Comment optimiser vos régimes obligatoires ?
  9. Comment les compléter ?
  10. Le cumul emploi retraite, comment ça marche ? Quels sont les avantages et les contraintes ?
  11. Le capital de fin de carrière est destiné à vos salariés, le chef d’entreprise peut-il en bénéficier ? Sous quelles conditions ?

Chaque salarié est protégé par l’entreprise en cas de perte d’emploi. Cette dernière cotise à hauteur de 6.4% du salaire brut. Le salarié bénéficie d’une couverture à hauteur de 57% de son brut pour une durée maximale de 24 mois (36 mois pour les plus de 50 ans).

Et le chef d’entreprise ? Si l’entreprise dépose le bilan, que devient-il ?
Pour lui, le risque est triple :

  • - Il perd son revenu
  • - Il perd une partie de son patrimoine
  • - Il est souvent caution sur ses biens propres

Dans ces conditions, pourquoi ne pas être assuré ?
Les fausses « bonnes » raisons :

  • C’est trop cher : Faux. Le taux de cotisation varie de 3% à 6.4% suivant la formule et le niveau retenu.
  • Les conditions de prise en charge sont compliquées : Faux, deux cas sont prévus, le dépôt de bilan et la révocation ou non renouvellement de mandat.
  • Le montant des prestations est faible : Faux, il est, au choix du dirigeant, compris entre 55 et 80% du revenu assuré.
  • La durée de prestation est courte : Faux, elle est elle aussi au choix du dirigeant de 9 à 27 mois.
  • Les conditions d’acceptation sont draconiennes : Faux, il existe trois prestataires pour ce contrat. Chacun avec ses conditions d’acceptation. Mais ils convergent tous vers un objectif, ne pas assurer une entreprise déjà en difficulté. L’objet est bien de couvrir un risque potentiel, pas un risque certain qui amènerait l’ensemble des cotisants à payer plus.
  • L’entreprise doit-être adhérente à un syndicat patronal : Faux, certains assureurs l’exigent, d’autres pas.
  • La cotisation est fiscalement déductible : Vrai pour les bénéficiaires du dispositif Madelin, faux pour les autres.
  • Qui est couvert : Tous les mandataires sociaux, quelque soit leur statut, les entrepreneurs individuels, commerçants, artisans et certaines professions libérales.

Courtage d'assurance


Le courtage est notre deuxième métier après l’audit de protection sociale.


Le courtage est notre deuxième métier après l’audit de protection sociale.

Le rôle du courtier est d’être le représentant de son client face aux compagnies d’assurances. Il n’est attaché à aucune car il en représente plusieurs.

Notre cabinet est à même de répondre à toutes les demandes avec l’appui de 42 fournisseurs qui assurent la pluralité de notre offre, sa richesse mais aussi notre très grande indépendance. Avec l’audit de protection sociale, nous savons toujours établir clairement la problématique de chaque chef d’entreprise et proposer la meilleure solution.

Il met en concurrence au moins trois prestataires, garantissant l’offre la plus équilibrée entre prix et prestations

Le courtier possède l'expertise nécessaire pour déceller les faiblesses de ses contrats (tarif trop volatile, conditions non-adaptées aux besoins) et les remettre en question.
Il propose ainsi au client des offres originales, innovantes et souvent inconnues du client.

Le courtier peut interpeller son client sur un risque nouveau qui fait émergence et dont le client n’a pas mesuré l’importance. Il assure une veille fiscale, sociale et juridique.

Nos offres


Les produits proposés par notre agence

Garantie chômage du dirigeant

Elle remplace Pôle Emploi pour le chef d’entreprise.
Elle lui assure une prestation pendant 9 à 27 mois pour un montant de 50 à 80% du revenu assuré.

Garantie chômage

Garantie chômage du dirigeant

Elle remplace Pôle Emploi pour le chef d’entreprise.
Elle lui assure une prestation pendant 9 à 27 mois pour un montant de 50 à 80% du revenu assuré.

Garantie chômage

Garantie chômage du dirigeant

Elle remplace Pôle Emploi pour le chef d’entreprise.
Elle lui assure une prestation pendant 9 à 27 mois pour un montant de 50 à 80% du revenu assuré.

Garantie chômage

Pourquoi moi ?


Tous les avantages pour vous de choisir Christian Cardin, plutôt qu'un autre.

Conseils


Des clients satisfaits dans toute l’Ile de France.

Rédacteur de l’audit de protection sociale, du choix du statut ou de l’optimisation fiscale

Nous nous engageons à répondre aux demandes de nos clients sous 48h ouvrées.

Expertise


Spécialiste de la protection sociale depuis 25 ans.

Intervenant auprès des experts comptables, avocats d’affaires.

Membre de la commission juridique de la CPME de l’Essonne.

Dirigeant diplômé du LIMRA

Personnalisation


Nous nous déplaçons, nous intervenons dans votre entreprise

Un cabinet à taille humaine ou vous traitez toujours avec le même interlocuteur

42 fournisseurs dans tous les domaines de l’assurance

Ils nous ont fait confiance

Nos partenaires et clients satisfaits